Temps scolaire
Spectacles réservés aux écoles

Un cerf au sabot d'argent

danse – objets – musique
Cie La Pluie qui tombe
cycle 2 & 3
de 6 à … ans
durée 50 minutes

Théâtre d’Alençon
jeudi 3 octobre à 10h et 14h
vendredi 4 octobre à 10h et 14h
Forum de Flers
lundi 30 septembre à 14h
mardi 1er octobre à 10h et 14h

Il neige encore dehors. À l’abri au fond d’une maisonnette, un vieil homme et une jeune fille se protègent du froid. Avec son violoncelle, il lui raconte cette histoire extraordinaire du cerf au sabot d’argent. Sous sa patte, les pierres deviendraient précieuses. Au matin, la fillette reste seule dans le silence d’une journée qui s’étire. Et si le cerf au sabot d’argent apparaissait soudain ? Y croiriez-vous ? Libre adaptation d’un conte russe de Pavel Petrovitch Bajov, Un cerf au sabot d’argent ouvre notre imaginaire sur les profondeurs des bois l’hiver, sur la vie animale et les nécessaires instants de solitude dont chacun a besoin. Au centre d’une scène transformée en forêt enneigée, le violoncelle et la danse nous emportent dans une bulle hors de notre temps. Pour réenchanter notre monde, Nathalie Baldo et Johanne Huysman saupoudrent le spectacle de poésie et de merveilleux. Outre le récit porté par une voix off, il s’agit de se laisser toucher par les impressions sensorielles et emporter par ses émotions. Danse, objets, musique live et vidéo s’emmêlent pour créer un univers cinématographique fabuleux. Un conte d’images pour se laisser aller à la rêverie.

DISTRIBUTION

Conception Nathalie Baldo et Johanne Huysman
Chorégraphie Nathalie Baldo
Avec Magdalena Mathieu et Jean-Christophe Lannoy
Musique Jean-Christophe Lannoy (violoncelles)
Paysage sonore Christian Vasseur
Scénographie Johanne Huysman
Lumières Annie Leuridan
Image vidéo Bertrand Gadenne
Costumes Aurélie Noble
Construction Pierre Bourquin
Régie générale et technique François Boulet
Régie son Pierre Damien Castelain
Photographies François Daumerie, Nathalie Baldo
Production Flavien Boisson
Diffusion Emmanuelle Soler

Le problème avec le rose

théâtre – danse
Cie La Parenthèse & Le Petit Théâtre de Sherbrooke
cycle 3
de 8 à … ans
durée 50 minutes

Carré du Perche de Mortagne
mardi 8 octobre à 10h et 14h
Forum de Flers
jeudi 10 octobre à 10h et 14h
vendredi 11 octobre à 10h et 14h

Alix, Sasha, Lou et Noa sont quatre garçons réunis sur une moquette rose. Soudain, un doute s’installe : « le rose c’est pour les filles ! ». Et si l’un d’entre eux était une fille ? Les quatre personnages sont projetés dans un tourbillon d’émotions, remettant en cause leurs idées reçues sur le fait d’être un garçon ou une fille. Sur le fil entre théâtre et danse, comique et tragique, nous suivons la folle aventure de ces quatre jeunes à la recherche de nouveaux repères.

DISTRIBUTION

Chorégraphie Christophe Garcia
Texte Erika Tremblay
Interprétation Maria Cagnelli, Maxime Le Page, Marc-André Polinquin et Alexandre Tondolo
Création Musicale Jakub Trzepizur
Création Lumière et régie au Québec Andréanne Deschênes
Scénographie Julia Morlot
Costumes Pascale Guené
Direction technique Bruno Brevet
Régie en France Marie Bucher ou Simon Rutten
Photographies Jean-Charles Verchere

Luce

Luce

Cie Marizibill
théâtre – danse – marionnettes
cycles 2 & 3
de 7 à … ans
durée 50 minutes

Carré du Perche de Mortagne
jeudi 14 novembre à 14h

Luce et sa maman vivent en symbiose. Mises à l’écart, considérées comme demeurées, elles vivent confinées dans un monde cotonneux mais clos. La mère ultra-protectrice redoute la perte de sa fille et s’angoisse à l’idée de la voir devenir autonome. Lovées l’une contre l’autre, elles ne forment qu’un seul corps d’où émergent progressivement des pieds et des jambes, puis des mains et des bras. Mais l’enfant doit aller à l’école et son professeur Solange y veille, tout comme elle lui montre le chemin vers la lumière. Tiraillée entre le repli et l’ouverture, entre l’ignorance et le savoir, entre sa mère et son institutrice, elle funambule sur la frontière. Luce devra pourtant quitter son cocon protecteur pour affronter la vie, mais aussi découvrir le goût d’apprendre et de nommer le monde avec les mots. Librement adapté par Cyrille Louge du roman de Jeanne Benameur Les Demeurées, Luce explore le thème de la différence avec émotion et délicatesse. À travers un jeu scénique astucieux, trois comédiennes-danseuses-marionnettistes nous plongent presque sans paroles au cœur du tiraillement de la fillette. Une énorme tête marionnette aux grands yeux tristes figure la maman. À l’opposé, le professeur Solange est incarné par une comédienne sans marionnette, la seule à disposer de la parole. Quant à la petite fille, elle se montre dans sa dualité, mi-marionnette, mi-comédienne, naviguant entre deux pôles. Lumière et projections vidéo, plateau tournant, changements d’échelle dans la manipulation des objets et des marionnettes… Une splendeur visuelle qui ravira autant petits et grands.

DISTRIBUTION

Écriture et mise en scène Cyrille Louge
Librement inspiré du roman « Les Demeurées » de Jeanne Benameur (Ed. Denoël)
Collaboration artistique : Francesca Testi
Avec Sophie Bezard, Mathilde Chabot, Sonia Enquin
Conception des marionnettes Francesca Testi
Scénographie Cyrille Louge et Sandrine Lamblin
Lumières Angélique Bourcet
Vidéo Mathias Delfau
Machinerie et régie plateau Paul-Edouard Blanchard
Costumes Alice Touvet

Ponpoko

Ponpoko

par Mami Chan
petite forme théâtrale et musicale
cycle 1
de 1 à … ans
durée 30 minutes

Forum de Flers
lundi 25 novembre à 14h et 15h15
mardi 26 novembre
à 9h30, 11h et 14h

Carré du Perche de Mortagne
jeudi 28 novembre à 14h et 15h15
vendredi 29 novembre
à 9h30, 11h et 14h

Artiste d’origine japonaise, Mami Chan s’est émancipée d’une éducation musicale classique, centrée sur le strict apprentissage du piano. Sa passion immodérée des mélodies enfantines et naïves de la culture pop décalée l’entraîne à façonner une musique jubilatoire sur laquelle elle pose sa petite voix sucrée. L’univers onirique de Mami Chan a déjà captivé nos jeunes spectateurs avec Okonomiyaki, un concert décalé autour de la musique classique accueilli en 2017. Cette fois-ci, l’artiste évoque avec Ponpoko le mythe de Tanuki, un animal drôle et mystérieux, un esprit de la forêt qui adore la musique. Pour surprendre les tout-petits par un moment de tranquillité et de malice, Mami Chan s’inspire de ses premiers souvenirs d’enfance : lorsque, dans les bras de sa maman, elle écoutait des berceuses de Schubert sur un tourne-disque, dans son petit jardin, à l’heure où le soleil se couche. Dans son cabinet de curiosités défilent des instruments intrigants, propices à l’éveil : hochets, dînette, petits animaux, ustensiles de cuisine, objets insolites et sonores… Mami Chan joue avec son toy-piano, des flûtes, un tambourin, des petites cloches mais également d’autres objets plus surprenants. Entre bruitages et percussions, comptines japonaises et théâtre d’objets, ce spectacle acoustique invite parents et bébés à un moment de complicité entre rêve et réalité.

DISTRIBUTION

De et avec Mami Chan
Technique Laurent Beaujour
Diffusion Marine, L’Armada Productions

Le petit Poucet

Cie Le K
d’après le conte de Charles Perrault
théâtre – ombres – marionnettes
cycles 2 & 3
de 7 à … ans
durée 50 minutes

Théâtre d’Alençon
lundi 16 décembre à 10h et 14h
mardi 17 décembre à 10h et 14h

Le monde merveilleux du célèbre petit Poucet se construit et se déconstruit sur une grande table, autour des deux parents, de chair et d’os, qui se métamorphosent en deux ogres bouffons. Les frères et les ogresses sont des silhouettes en deux dimensions. Seul le Petit Poucet, marionnette articulée, le plus terne et le plus riquiqui de toute la fratrie, peut se mouvoir. D’un monde d’ombres en noir et blanc, l’atmosphère se colore à l’approche de la maison des ogres. Dans un décor majestueux et chatoyant, le langage des ogres se montre lui aussi riche et ciselé. Un festin de mots, d’images, de rêveries où l’on mange des « puddings de tous les rêves des enfants malheureux ». Mêlant joyeusement théâtre, ombres et marionnettes, cette adaptation du conte de Charles Perrault nous apprend comment, sous la nuit étoilée, l’enfant différent ramène la couleur et la musique des mots dans la maison de ses parents.

Mes nouvelles chaussures

Mes nouvelles chaussures

compagnie Tian Gombau-l’Home Dibuixat
théâtre d’objets
cycles 1 & 2
de 3 à … ans
durée 30 minutes

Théâtre d’Alençon
jeudi 19 décembre à 10h et 14h
vendredi 20 décembre à 10h et 14h

Carré du Perche de Mortagne
lundi 16 décembre à 14h
mardi 17 décembre à 10h et 14h

Un petit garçon enfile une nouvelle paire de chaussures et part goûter à la rivière. En chemin, il découvre le monde qui l’entoure : rues, maisons, paysages, personnes et animaux. Ses chaussures accumulent les expériences et lui, peu à peu, grandit. La taille des chaussures nous accompagne tout au long de la vie. La pointure donne la mesure du pied mais dévoile aussi l’âge, la nature des aventures, la manière avec laquelle on marche dans la vie. Passent les jours, les années et les boîtes à chaussures… À grandes doses de tendresse et d’affection, Mes nouvelles chaussures parle du fait de grandir et des sentiments qui y sont liés. Petites, grandes, moyennes, des boîtes à chaussures récemment étrennées constituent la matière première d’un théâtre d’objets intimiste et onirique. De la même manière qu’elles sont utilisées dans notre vie pour accompagner notre mémoire : photos, objets, trésors, bibelots… ces boîtes servent le récit d’une histoire qui nous ressemble tous. Maintes fois primé, Jordi Palet i Puig entraîne les plus jeunes dans un voyage initiatique, fait de découvertes et de lien avec la nature. Quant aux plus grands, il les invite à se connecter avec leur propre enfance dans le lien avec les chansons populaires, la nature et la valeur du temps qui passe. Émouvant, magique, un spectacle pour toute la famille.

La fabrique

La Fabrique

Cie Sans Soucis
théâtre d’objets – musique
cycle 1
de 3 à … ans
durée 35 minutes

Carré du Perche de Mortagne
lundi 20 janvier à 14h
mardi 21 janvier à 10h et 14h

Forum de Flers Salle Madeleine Louaintier
jeudi 23 janvier à 10h et 14h
vendredi 24 janvier à 10h et 14h

Chaque jour, un homme roule à travers champs pour rejoindre l’usine tordue où il travaille. Chaque jour, sur son vélo, il croise un arbre, planté là depuis longtemps. Au fil des saisons, la nature prend mille couleurs et le temps s’égraine. Mais le paysage change. Et l’arbre disparaît derrière la grisaille des murs. Quand la ville grignote la campagne, elle ne demande pas la permission à ceux qui vivent là depuis toujours. Dans ce monde du repli sur soi qui rime avec chacun chez soi, il faudrait un bricoleur de poésie pour redonner des couleurs au béton. Inspirée de La Fabrique de Stéphane-Yves Barroux et d’autres albums d’histoires sans paroles, la compagnie Sans Soucis nous offre une fable du temps qui passe et du monde qui bouge, pas toujours dans le bon sens. Accompagné de mélodies et de bruitages joués en direct par un instrumentiste, le metteur en scène et marionnettiste Max Legoubé questionne notre rapport et nos actes vis-à-vis de la nature. Au cœur d’un théâtre poétique d’objets et de papier, nous suivons le héros parcourir d’abord les champs, puis une jungle pavillonnaire habitée de personnages tout gris. Mais voilà déjà notre cycliste dans son usine ! Que peut-il bien faire, seul, à verser de la peinture et actionner une gigantesque machine ? Colorer la vie ?

Les trois cochons

Les 3 cochons (et le dernier des loups)

Cie Théâtre du Caramel Fou
et La Maison – Maison de la Culture de Nevers
théâtre
cycles 2 & 3
de 7 à … ans
durée 1h10

Théâtre d’Alençon
jeudi 6 février à 10h et 14h
vendredi 7 février à 10h et 14h

Jean-Thierry, Jean-Michel et Jean-René, trois frères Cochons en âge de quitter le foyer familial, partent découvrir le monde. Chacun décide de régir cette nouvelle liberté comme il l’entend. Le plus jeune construit une maison en paille, par facilité. Le deuxième, en bois vermoulu, par avarice. L’ainé, prévoyant, dessine un plan et entreprend de bâtir la sienne en briques. Mais le Loup n’est jamais très loin, leur causant bien des soucis et tentant de les dévorer les uns après les autres. Ce Loup est-il vraiment le grand méchant de l’histoire ? Frédéric Chevaux et Jean-Luc Revol nous offrent une nouvelle version colorée d’un conte que nous pensions tous très bien connaître. Et si les ancêtres du loup avaient été repoussés il y a fort longtemps par de malhonnêtes aïeux porcins ? Se pourrait-il alors qu’il ait détruit les maisonnées de paille et de bois, autant par goût de justice que par appétence pour la charcuterie ? Et les frères Cochons… Est-il préférable qu’ils s’amusent en toute insouciance ou vaut-il mieux qu’ils anticipent les aléas de l’existence ? Être cigale ou plutôt fourmi ? Rude dilemme…

Verte

Verte

Cie Ingaléo
théâtre
cycle 3
de 8 à … ans
durée 1h10

Forum de Flers
jeudi 6 février à 10h et 14h

Verte conte l’histoire de trois générations de sorcières. La plus jeune, Verte, ne montre toujours aucun signe de sorcellerie. Pire que cela, elle rêve de se fondre dans la masse et de se marier ! Chez les sorcières on ne plaisante pas avec la transmission. Sinon le métier, qui s’apprend de mère en fille, peut se perdre très vite. Le hic, c’est que Verte a les sortilèges en horreur. Elle ne pense qu’à Soufi,, un gentil footballeur. Au grand dam de sa mère Ursule, sorcière excentrique à talons hauts, qui décide d’envoyer sa fille en stage chez sa farfelue grand-mère Anastabotte. La petite fille se révèlera-t-elle enfin ? Léna Bréban adapte à la scène l’ouvrage à succès de Marie Desplechin (Prix Tam-Tam / J’aime lire 1997). Les thèmes des origines, de la filiation et de l’image de soi sont délicatement abordés dans cette jolie fable faite de grimoires, de marmite bouillonnante, de magie, d’effets spéciaux et de franche camaraderie. Dans cette pièce sur le passage de l’enfance à l’âge adulte, le réalisme se frotte au fantastique avec tendresse et drôlerie. Servi par un épatant quatuor, un spectacle enchanteur à voir à tous les âges.

HiHaHutte

HiHaHutte

Cie De Stilte
danse
Cycle 1
de 2 à … ans
durée 40 minutes

Carré du Perche
lundi 10 février à 14h
mardi 11 février à 10h et 14h
Théâtre d’Alençon
jeudi 13 février à 10h et 14h
vendredi 14 février à 10h et 14h

Il neige encore dehors. À l’abri au fond d’une maisonnette, un vieil homme et une jeune fille se protègent du froid. Avec son violoncelle, il lui raconte cette histoire extraordinaire du cerf au sabot d’argent. Sous sa patte, les pierres deviendraient précieuses. Au matin, la fillette reste seule dans le silence d’une journée qui s’étire. Et si le cerf au sabot d’argent apparaissait soudain ? Y croiriez-vous ? Libre adaptation d’un conte russe de Pavel Petrovitch Bajov, Un cerf au sabot d’argent ouvre notre imaginaire sur les profondeurs des bois l’hiver, sur la vie animale et les nécessaires instants de solitude dont chacun a besoin. Au centre d’une scène transformée en forêt enneigée, le violoncelle et la danse nous emportent dans une bulle hors de notre temps. Pour réenchanter notre monde, Nathalie Baldo et Johanne Huysman saupoudrent le spectacle de poésie et de merveilleux. Outre le récit porté par une voix off, il s’agit de se laisser toucher par les impressions sensorielles et emporter par ses émotions. Danse, objets, musique live et vidéo s’emmêlent pour créer un univers cinématographique fabuleux. Un conte d’images pour se laisser aller à la rêverie.

LiLeLaLoLu

LiLeLaLoLu

Cie Voix Off / Damien Bouvet
théâtre – objets – clown
Cycles 1 & 2
de 3 à … ans
durée 45 minutes

Théâtre d’Alençon
mardi 31 mars à 10h et 14h
jeudi 2 avril à 10h et 14h
vendredi 3 avril à 10h et 14h

Livre histoire, livre image, livre neige, livre poilu, livre flottant, livre doudou, très grand livre… Ils sont tous là à nous attendre, ces livres, parfois tranquilles et sages, souvent pleins de mystères. Ils entourent le père Touff, le maître de cérémonie dans son grand manteau bleu. Coiffé de son drôle de chapeau, ce grand lecteur fantasque lit des histoires à la petite souris Cabotine et aux mini oreilles rassemblées en arc de cercle. Père Touff est-il toujours le maître à bord, quand il se lance dans l’aventure de la lecture ? Gare à Cabotine qui triture, grignote et ronge les ouvrages. Elle a une façon bien à elle d’aimer les livres ! Mais si Père Touff l’attrape, elle servira de marque page ! Avec Damien Bouvet seul en scène, les livres prennent vie et l’imaginaire est roi. Mêlant jeu, art du clown et théâtre d’objets, LiLeLaLoLu invite les tout-petits à explorer notre rapport aux livres et aux mondes imaginaires qu’ils permettent, mais également la relation qui unit celui qui écoute et celui qui lit. Chaque livre s’ouvre aux histoires et se transforme en un espace théâtral, un espace de jeu pour un personnage qui en fait une lecture toute particulière. Dans l’aventure de la lecture, peut-on maîtriser tous les effets de l’histoire ? Quels désirs de créativité cela ouvre-t-il ?

Start typing and press Enter to search