Skip to content

Programme : DeGroat, Le Pladec, McGregor

Ensemble chorégraphique du Conservatoire de Paris

vendredi 11 décembre 2020
20h00
Forum de Flers
à partir de 8 ans
durée : 60 minutes
Tarif : Catégorie rose

Danse

Étoiles montantes

L’Ensemble Chorégraphique du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris investit la Snat61 pour une soirée chorégraphique aux confins du rêve et du réel. En 2e cycle, les élèves danseurs de haut niveau interprètent des pièces issues du répertoire de la danse néoclassique et de la danse contemporaine, ainsi que des créations commandées à des chorégraphes actuels. Cette saison, ils nous font le cadeau d’Andy DeGroat, Maud Le Pladec, Wayne McGregor : trois grands noms de la danse réunis en un programme qui explore tour à tour le contrepoint, l’écriture de la musique en mouvement et le mariage entre danse et sciences. La danse des éventails – Andy DeGroat I Le chorégraphe a collaboré avec Bob Wilson notamment pour Le Regard du sourd et Einstein on the Beach. Il créé en 1978 son iconique Danse des éventails. Cette simple marche en ligne sur une musique de Michel Galasso est un chef-d’œuvre du contrepoint, qui met en jeu coordination physique, mentale et sensorielle. Un bijou de danse minimaliste. Entity – Wayne McGregor (Extraits) I Créée parallèlement à un projet de recherche international sur la chorégraphie et l’intelligence artificielle, Entity (2008) poursuit le travail mené par le prodige Wayne McGregor sur les collaborations possibles entre arts et sciences. Neuf danseurs évoluent dans un mouvement continu et perpétuel, comme une seule entité en synergie avec la musique, les lumières et les projections. Technique classique, approche contemporaine, musicalité évidente et modernité absolue. Twenty-seven perspectives – Maud Le Pladec I « Regarder la musique et écouter la danse » ? Réinterpréter une œuvre selon différentes perspectives ? Sur la Symphonie inachevée de Franz Schubert qu’elle fragmente et étire, Maud Le Pladec écrit pour dix danseurs une symphonie chorégraphique qui donne à voir la musique. Les interprètes deviennent l’écriture d’une musique inaudible tout autant que les véhicules de son expressivité renouvelée. Magistral.
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Ballet du conservatoire national supérieur de Paris L’Ensemble chorégraphique du Conservatoire « La danse des éventails » Andy De Groat « Entity » extraits Wayne Mc Greggor « Twenty seven perspectives » extraits Maud Le Pladec
Photos : Ferrente Ferranti
Affiche du spectacle