Skip to content

Prenez garde à son petit couteau

Cie l'Heure avant l'Aube
théâtre
durée : 1h33
à partir de 16 à ... ans
jeudi 17 novembre 2022

20h

Carré du Perche de Mortagne
Catégorie jaune

Résumé

Dans la famille complots, magouilles et copinages, plongez au cœur du Ministère de l’Économie et des Finances dans le quartier de Bercy. Foulant les moquettes de ce haut lieu de pouvoir, le Ministre est au centre de toutes les préoccupations de son cabinet. La directrice de la communication, le directeur de cabinet, les secrétaires… tous s’affairent autour du représentant du Gouvernement qui prête davantage attention à ses affaires de mœurs qu’à celles de l’État. Librement inspiré de Lorenzaccio, chef d’œuvre d’Alfred de Musset, les dorures de la Renaissance sont transposées aux ors de la République. Qu’en est-il de la corruption d’État aujourd’hui en France sous un régime qui n’est plus une monarchie ? Avec dérision et ironie, la Cie l’Heure Avant l’Aube souhaite donner voix à tous les lanceurs d’alerte déchus, à tous ceux qui voient les crises se succéder et qui malheureusement échouent à changer un système corrompu. Dans un savant équilibre entre théâtre et cinéma, Prenez garde à son petit couteau est ancré dans une réalité qui peut virer à l’absurde en un claquement de doigt et où les intrigues finissent par nous dépasser…

De et avec Céline Fuhrer, Gaëtan Peau en alternance avec Christophe Paou, Matthieu Poulet et Jean-Luc Vincent

Bande originale Christophe Rodomisto — Création sonore, régie son et régie générale Isabelle Fuchs — Création lumières Philippe Sazerat — Régie lumières Philippe Sazerat en alternance avec Yvon Julou — Scénographie François Gauthier-Lafaye — Costumes Elisabeth Cerqueira — Diffusion Olivier Talpaert – En votre Compagnie — © Photo Bénédicte Karyotis

production la compagnie L’Heure Avant l’Aube — coproductions Le Moulin du Roc – scène nationale à Niort, le Channel – scène nationale de Calais — résidences de création Le Monfort — la compagnie l’Heure Avant l’Aube bénéficie de l’aide à la création de la DRAC des Hauts de France, l’aide à l’émergence de la Région Hauts de France, l’aide à la création du département de l’Oise, l’aide à la captation de l’ADAMI et l’aide de la SPEDIDAM — avec le soutien du Centquatre-Paris, du Théâtre Sorano — et le concours de La Girandole, Lilas en scène, de La rOUSSe — lieu de résidence et de création partagée à Niort et de Léa Couqueberg – Formica productions.