L – Raphaële Lannadère + Barbara Carlotti

L - Raphaële Lannadère + Barbara Carlotti
INFOS PRATIQUES

mardi 26 mars à 20h30
Forum de Flers

2 sets d’1h
durée environ 2h30

catégorie jaune

A PROPOS

Co-plateau au féminin

L- Raphaële Lannadère

Si on évoque souvent les mots de Raphaële Lannadère, alias L, ils ne doivent pas faire de l’ombre à sa musique. C’est particulièrement vrai sur ce nouvel album, « Chansons », dont les sons et les arrangements irradient d’une force lumineuse. À l’œuvre : un quatuor à cordes, quelques notes de harpe et une pointe de synthé bass. Une orchestration minimale mais dont les co-réalisateurs de l’album, l’arrangeur Clément Ducole et le producteur Maxime Le Guil ont tiré une sève maximale. Avec cette voix qui fait ce qui lui chante et ces cordes subtiles pour l’escorter, Raphaële Lannadère ressuscite la micheline de son enfance au bord de la Manche, coince ses talons hauts dans les derniers pavés de Paris ou bien pleure les victimes de la tuerie homophobe d’Orlando de juin 2016. Ses « grands yeux de pluie » se posent sur le monde et nous emportent très loin.

Barbara Carlotti

Auteur, compositeur, interprète, Barbara Carlotti est une artiste à la croisée des arts. Avec « Magnétique », elle nous attire dans sa chambre, dans ses nuits de rêves, dans un temps qui s’étire et nous étreint. Ce nouvel opus a pour point de départ un cauchemar récurrent et tout un monde nocturne à explorer. Depuis sa prime adolescence, l’artiste remplit des centaines de carnets dans lesquels elle note scrupuleusement les récits de ses aventures oniriques, fantastiques et fantasques. Elle décide en 2015 d’en faire la matière première de ses nouvelles compositions. Les douze titres composent un disque teinté de surréalisme, dans lequel on entre comme dans un cabinet de curiosités. Un puzzle où l’on tombe tour à tour sur ses carnets secrets, des breuvages d’alchimiste, une Dream-machine psychédélique, les rythmiques sixties de l’A.S. Dragon, des synthétiseurs New Wave, des boucles électro, la voix de dandy de Bertrand Burgelat et un trio de cuivres étincelants. Une collection de chansons qui s’affranchit des formats, un objet musical unique et baroque.

DISTRIBUTION

L- Raphaële Lannadère

chant Raphaële Lannadère
violoncelle Guillaume Latil
percussions Frédéric Jean
violoncelle Julien Lefèvre
régie son Thibault Lescure
régie lumières Jean Antoine Favreau

Barbara Carlotti

chant, claviers Barbara Carlotti
guitare Pierre Leroux
claviers Benjamin Esdraffo
batterie Mathias Fisch

Une soirée organisée par le Conseil départemental de l’Orne en partenariat avec Flers Agglo, dans le cadre du Printemps de la chanson 2019.

Start typing and press Enter to search

La complainte LacenaireOla Onabulé